Tai Chi Synergie

Tai Chi Chuan

Tai Chi Synergie enseigne le Tai Chi Chuan. Le Tai Chi Chuan est un art de santé global. Par des mouvement lents et centrés il favorise le travail des muscles stabilisateurs. Le corps gagnera ainsi en force et en endurance. Bien que tous les mouvements soient faits lentement et centrés, les capacités cardio-respiratoire seront elles aussi améliorées. En effet, les deux plus gros muscles du corps humain, les cuisses, seront constamment sollicité.

Le corps travaillant en position centré, la santé mental, émotionnel et spirituel sera aussi améliorée.

Tous les mouvements sont des techniques d’auto-défense. Avec la répétition des mouvements la confiance en soi augmente.

,

Tai Chi Synergie, c’est l’enseignement de La Petite Forme de Pékin (24 « groupes » de mouvements). C’est également le Qi Gong (Les huit pièces de brocard). C’est la pratique du Tui Shou (Tai Chi à deux) . C’est finalement Le Triathlon Pleine Conscience.

Qi Gong

Les huit pièces de brocart

Aspects thérapeutiques

On attribue à un général chinois le développement du Qi Gong : Les huit pièces de brocart. Ce dernier l’a développé afin de maintenir et d’améliorer la santé de ses soldats.

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) la santé résulte d’un ensemble de facteurs tant physiologique, psychologique, émotionnel, énergétique et spirituel.

Nous présentons ici une très courte introduction aux liens qui existent entre les mouvements et les bienfaits pour la santé.

Cette introduction se limitera principalement aux composantes physiologiques. Bien que dans certains cas, une allusion à la dimension énergétique soit faite.

Les mouvements

Le mouvement vient de la taille et de la colonne vertébrale.

Laissez tomber les coudes et relâchez les épaules. Assurez la position des poignets et détendez les doigts.

Fléchissez les genoux et arrondissez l’entre jambe, la hanche sera plus solide.

Le regard suit les mains.

La vitesse demeure constante , légèreté et enracinement, tous deux requis

Toutes les postures de la formes ‘enchaînent doucement . Ni brusquerie , ni opposition; le corps entier se sent à l’aise.

Les postures ne doivent être ni étriquées ni exagérées ni limitées ni excessives. On doit rechercher au sein des postures le centre et la rectitude

La respiration

La respiration joue un rôle majeur dans la santé. On utilise la respiration abdominale normale :

  • à l’inspiration, le bas de l’abdomen se gonfle. On fait en sorte de ne pas laisser la cage thoracique se développer.
  • à l’expiration, l’abdomen se contracte

La détente

Afin de profiter au maximum des nombreux bienfaits de ce Qi Gong, les mouvements doivent être faits complètement détendus. Il faut cependant être centré sur l’exécution des mouvements.

Les bénéfices

  • l’accroissement général de la vitalité physique
  • la dissolution progressive des blocages énergétiques et la naissance d’un processus d’autoguérison
  • le renforcement du système immunitaire
  • l’équilibration du système endocrinien
  • la maîtrise progressive des processus émotionnels et mentaux.

Tui Shou

Spécifique au Tai Chi Chuan, ce travail à deux de « poussée des mains » s’effectue à courte distance et en contact constant avec le partenaire. Il permet de développer la synchronisation, de relâcher les articulations et les muscles, a􀃒n d’être à l’écoute de la force et des intentions du partenaire, pour mieux absorber ses assauts et ne pas être déséquilibré.

Tui Shou traduction mot à mot poussée des mains. La traduction est trompeuse : ce ne sont pas les mains qui poussent, mais l’ensemble du corps. Les mains sont plutôt un point axe et le contact ne se fait pas avec le bout des doigts, mais plutôt avec la paume, le poignet voire l’avant-bras …

Le principe à appliquer est celui du Yin et du Yang, c’est-à-dire détendre son corps en restant présent dans l’action, ne pas opposer de force directe Yang à une force extérieure Yang. Il s’agit au contraire d’accueillir, d’absorber, (Yin) de neutraliser la force de l’adversaire avant de la renvoyer. Il s’agit d’être à l’écoute de l’énergie de l’autre au moyen du Yi, l’intention. En affinant ses sensations, on peut alors percevoir l’intention du partenaire avant qu’il ne fasse le mouvement.

On peut l’envisager comme un jeu : essayer de déstabiliser le partenaire amicalement en trouvant son point faible (et on s’amuse tout en apprenant beaucoup sur soi et ses limites !). On peut l’axer sur la santé : une pratique relaxante, sans opposition, pour dépasser les tensions physiques, détendre le mental… (c’est une forme de lâcher-prise et c’est bien agréable aussi…)

Source : http://www.asso-yinyang.fr/2016/02/18/tui-shou-tai-ji-a-deux/


Tai Chi Synergie

819.239.8606

Nos heures d’ouverture

Ascot Corner, lundi soir 18:30

Centre communautaire Richard-Gingras: Mardi Soir, 18:00 et 19:15